Air Algérie proposera bientôt des places en "première classe" sur la liaison Alger-Pékin

maghrebemergent.com -

La Chine redevient de plus en plus rentable pour Air Algérie qui allait supprimer la liaison Alger-Pékin en 2012 pour cause de non rentabilité. La liaison a trouvé des ressorts à sa promotion, le nombre de passagers de la compagnie nationale sur cette ligne, à bord des cinq Airbus A-330 qui desservent la destination, a doublé en 2014.

 

 

Face à la concurrence de Turkish Airlines, Qatar Airways, Emirates, Air France, EgyptAir ou encore Ethiopian Airlines, la compagnie nationale de transport aérien, Air Algérie, se fraie un chemin sur la ligne Alger-Pékin, en captant un peu plus de 50% du marché "classe économique" lequel concerne surtout les travailleurs des entreprises chinoises de construction qui opèrent en Algérie. De même qu’elle a optimisé les soutes de ses avions pour le fret de diverses marchandises. Cela fait 24.186 passagers en 2014, soit le double qu’en 2012 avec 12.320 passagers et de 850 tonnes de marchandises contre 97 tonnes en 2012, soit de 5 à 15 tonnes de marchandises par vol, suivant le taux de remplissage de l’appareil. Un taux de remplissage moyen réalisé en 2014 de l’ordre de 69 % contre 46 % en 2012.

Tout en classe économique

Air Algérie, faut-il le préciser, vend tout en "classe économique" sur cette ligne depuis mars 2014, car ne disposant pas d’une classe "première de luxe", selon le représentant d’Air Algérie pour la Chine, Djaffar Dali. Ses A-330 n’ont pas d’aires de repos où il est possible d’aménager des fauteuils-lits comme dans la plupart des long-courriers utilisés pour ce genre de trajets où de luxueux salons sont réservés aux passagers à haute contribution (hommes d’affaires, cadres en mission…). D’où la décision de tout vendre en classe économique, parce qu’Air Algérie ne peut concurrencer les autres compagnies sur le segment de la "première classe". "En attendant, bien sûr, la réception par la compagnie, à la fin du premier trimestre 2015, des trois nouveaux Airbus A-330, ceux-là seront équipés de toutes les commodités comme dans toutes les compagnies qui desservent Pékin. Ils seront donc configurés avec une véritable première classe, pour pouvoir s’attaquer au marché des passagers à haute contribution", a indiqué M. Dali, estimant qu’une dizaine de billets de première classe valent une cinquantaine en classe économique. Le représentant d’Air Algérie pour la Chine s’est ainsi félicité de la fidélisation d’une clientèle chinoise qui représente 80% des passagers sur les trois vols hebdomadaire d’Air Algérie. Même s’il regrette le fait de ne pas disposer d’une première classe, ce qui engendre selon lui, un important manque à gagner pour la compagnie.

Shanghai et Guangzhou en ligne de mire

Dans ce contexte, Air Algérie est en train d’étudier la possibilité d’ouvrir de nouvelles lignes vers les deux grands pôles économiques de la Chine, à savoir Shanghai et Guangzhou. La compagnie nationale trouve ainsi de nouvelles perspectives à son développement sur le marché asiatique. Elle a désormais pignon sur rue, délocalisant le siège de son agence commerciale du petit espace sis au 15e étage à Air China Offices, dans des locaux plus adaptés, au Qinglan Plaza. Cette nouvelle agence sera inaugurée début mars prochain. Air Algérie a aussi conclu des accords avec Hainan Airlines, en 2013, (Special Prorate agreement) portant achat, à des tarifs préférentiels, de billets pour ses clients sur des destinations chinoises à partir de Pékin, et en juillet 2014 avec la société sud-coréenne Global Vision Ways (General sale agreement) pour amener des passagers et acheminer les marchandises de Séoul vers Pékin pour ensuite faire la correspondance sur Alger à bord des vols d’Air Algérie.

Mais, elle mise surtout sur ses tarifs très concurrentiels pour conquérir de nouveaux marchés, celui du transit notamment avec les passagers de l’Afrique subsaharienne en les faisant passer par Alger, ainsi que celui des touristes algériens. Les places sur les vols Alger-Pékin d’Air Algérie, a indiqué M. Dali, se vendent entre 82.000 DA (760 euros environ) et 120.000 DA (1110 euros environ) en plein tarif et peuvent descendre sous la barre des 60.000 DA en tarifs promotionnels (560 euros environ).

Retrouver cette article sur maghrebemergent.com

Commentaires

Pour ajouter un commentaire, veuillez s'authentifier à partir de la zone Connexion située à droite.

CSS Valide !