Comment développer la concentration dans la prière

-

La Salat (prière) est un enseignement qui fut révélé à tous les prophètesà l’adresse des comunautés vers lesquelles ils furent envoyés. En Islam c’est un pilier central que nous accomplissons quotidiennement.

Elle s’accomplit selon les enseignements révélés et consignés dans l’exemple de notre bien aimé Prophète (saws).

Sheikh Mustafa Kastit, qu’Allah le préserve, expliquait lors du séminaire « Sajidine, au plus proche d’Allah », qu’il existe deux manières d’approcher la prière :

A) L’approche jurisprudentielle : qui s’intéresse aux actes apparents (al-a’mâl al-dhâhira / الأعمال الظاهرة ) de la prière en terme de validité au regard de la Loi.

B) L’approche spirituelle : qui se penche sur les actes intimes (al-a’mâl al-bâtina / الأعمال الباطنة ) de la prière qui nourrissent le cœur et la foi.

C’est seulement quand les actes apparents et les actes intimes de la Salat sont correctement combinés que la prière se manifeste à travers la personnalité du croyant.

C’est seulement quand la prière est habité par cette humilité qui nous rapproche d’Allah, nous met en connexion avec Lui, et nous place à l’ombre de Son intimité que cet acte d’adoration prend tout son sens.

Or force est de constater que trop souvent la prière est devenu cet acte que l’on accomplit de façon mécanique, sans humilité (al-khushû’).

Allah Loue les personnes qui atteignent Al-Khushû’quand elles accomplissent la prière :

« Bienheureux sont certes les croyants, ceux qui sont humbles dans leur Salat » (23 :1-2)

Ces prières que nous accomplissons cinq fois par jour, doivent influer sur nos vies et les réformer.Et cela n’est possible que si par la prière nous nous tournons totalement vers notre Seigneur et établissons cette connexion avec Lui cinq fois par jour. Mais cela ne se produira que si ces prières sont habitées par l’âme de l’humilité (al-khushû’).

Alors comment tendre vers cette humilité et recueillement si nécessaire dans la prière ?

Voici quelques conseils :

Savoir à Qui nous nous adressons

Chaque prière est un instant où nous nous tenons devant notre « Rabb ».

Le mot « Rabb » en tant que Nom Qualificatif d’Allah signifie :

• qu’Allah est le Créateur, le Propriétaire Ultime et le détenteur du Pouvoir Absolu sur toute chose
• qu’Il gère, administre, surveille, nourrit et pourvoit aux besoins de la création entière
• qu’Il est le Maitre Absolu et le Seigneur de l’univers

En prière nous nous tenons devant Allah Soubhanahou wa Ta’ala, Le Propriétaire de toute chose, Celui qui administre toute chose, Le Maître Qui est obéi.

Avant de vous plonger dans la prière, prenez quelques instants pour vous préparer en répondant à la question suivante : Que signifie pour vous Allah est le « Rabb » ?

On rapporte qu’un des proches de Zayn al-Abidîn ‘Alî ibn al-Husayn l’aperçut le visage pâlissant après avoir effectué ses ablutions, quand il l’interrogea à ce sujet Zayn répondit avec émotion : « Savez-vous seulement devant Qui je serai debout (dans quelques instants) ? »

Plus nous prendrons conscience de Qui est Allah plus nous serons en mesure de Le prier avec présence d’esprit et humilité.

Avoir une totale présence d’esprit pendant la Salat (prière)

Ceci signifie libérer le cœur de toute pensée autre que le souvenir d’Allah.

Une personne ne peut achever cet état seulement si elle s’attache à préserver son cœur car ce dernier se concentrera uniquement sur ce que la personne souhaite.

Beaucoup de personnes ne sont pas conscientes du fait que l’état d’un cœur est lié aux aspirations de son propriétaire.

Si ce monde et les biens qui s’y trouvent sont importants pour la personne et que c’est vers ces choses que son attention se tourne, alors son cœur se dirigera également vers ces choses là pendant la prière.

Le remède le plus efficace pour éliminer toutes les pensées parasites et les distractions qui occupent le cœur est de commencer par éliminer la cause de ces différentes pensées.

On constate que le cœur est préoccupé par les choses auxquelles la personne est attachée.

On interrogea ‘Amir Ibn Abd Allah Ibn Qays au sujet des pensées qui le préoccupaient pendant la prière, il répondit :

« Mes pensées me rappellent ma comparution devant Dieu et ma destinée vers l’une de deux demeures (le Paradis ou l’Enfer). »

Quiconque développe un amour profond pour toute autre qu’Allah et la vie dans l’Au-delà, ne sera jamais libéré des pensées gênantes pendant la Salat.

Le Prophète attendait avec impatience le moment de la prière. Elle était sa joie de vivre car elle était l’instant où il se libérait de ses occupations et se retirait de cette vie tumultueuse en vue de se ressourcer et de nourrir son âme au contact d’Allah.

Il (saws) disait :

« La fraîcheur de mes yeux trouve sa source dans la prière. »

Pour qu’une personne puisse bénéficier des bienfaits de la prière comme il faut, Allah Subhanahou wa Ta’ala doit devenir ce qu’il y a de plus important pour elle.

Comprendre ce que nous disons et récitons pendant la Salat

Il s’agit d’un aspect très important pour développer l’humilité et la concentration dans la Salat (prière).

Avoir une lecture consciencieuse du Qur’an vous poussera à méditer le sens des versets que vous récitez vous introduisant ainsi dans la conversation avec le « Rabb ».

Le Prophète (saws) a dit :

« Quand l’un de vous est en prière, il est en confidence avec son Seigneur. »

Avoir un savoir fonctionnel pour chaque glorification que l’on prononce lors de chaque geste de la prière suscitera également la présence du cœur.

Ainsi quand on comprend que dire « Allahu Akbar » c’est reconnaitre qu’Allah est : « Plus grand que » tout ce qui nous préoccupe, tous nos désirs, toute notre peine, tout ce que contient ce monde, le cœur ne peut que s’apaiser pour se concentrer sur Celui avec Qui Tout devient possible.

Le fait de comprendre le sens des versets que l’on récite non seulement aide à développer un état de conscience, qui est nécessaire dans la Salat, mais cela aide aussi le serviteur à sentir la Majesté d’Allah au plus profond de son cœur.

Priez comme si c’était votre dernière prière.

Avant de vous plonger dans la prière, rappelez-vous une réalité inévitable, celle à laquelle aucune créature ne peut échapper : la mort.

Si nous savons qu’à tout moment notre prière peut être la dernière de notre vie, que ne ferions-nous pas pour qu’elle soit la meilleure de notre vie ?

Le Prophète a dit:

“Si tu te lèves pour prier, fais en sorte que cette dernière soit une prière d’adieu.”

La Salat est la première action sur laquelle le croyant sera interrogé le Jour Dernier. Si cet acte est correct, alors la personne sera parmi les bienheureux, et ceux qui auront réussi.

Ne devrions-nous donc pas tout mettre en œuvre pour faire partis de ceux-là ?

Priez-vous en souvenir d’Allah ou est-ce seulement par habitude ? Comprenez-vous ce que vous récitez dans la prière ? Avez-vous l’esprit présent dans la salat ou vos pensées sont plutôt vagabondes ? Prenez un instant pour faire un travail d’introspection sincère sur la qualité de votre prière et l’influence que cet acte d’adoration a dans votre vie.

Que conseilleriez-vous pour améliorer la qualité de la salat afin de parvenir à prier avec présence d’esprit et humilité ? Partagez vos conseils en commentaire !

source : hidayah.fr

Retrouver cette article sur

Commentaires

Pour ajouter un commentaire, veuillez s'authentifier à partir de la zone Connexion située à droite.

CSS Valide !