Festival du cinéma méditerranéen de Bruxelles : Le cinéma tunisien à la tribune

lemag.ma -

Tunis - La 13ème édition du festival Cinéma méditerranéen de Bruxelles qui se tiendra du 5 au 12 décembre 2013, verra y participer le cinéma tunisien, dans deux sections "Panorama" et "Medoc".

Proposant une large sélection de films reflets de la production cinématographique actuelle en Méditerranée, une cinématographiealliant drame et comédie et où se côtoient réalisateurs reconnus et nouveaux talents, la section "Panorama" a programmé la projection de deux films tunisiens suivies d'une rencontre avec leurs réalisateurs. Dans son premier long métrage "Die Welt", Karim Alexander, jeune réalisateur de père tunisien et de mère néerlandaise, explore ses racines tunisiennes. 

Ce film sera présenté également dans la section "Cinéma et Migration".Abordant la thématique des migrations à travers le regard des cinéastes de la Méditerranée dans des fictions et documentaires, la section "Cinéma et migration" donne aux cinéphiles l'occasion de voir un autre film tunisien à savoir "Je ne suis pas mort" du réalisateur franco-tunisien Mehdi Ben Attia. Deuxième oeuvre dans sa filmographie après "Le fil", ce film a remporté le Grand prix du meilleur film français au festival Premiers plans d'Angers et fut également sélectionné dans de nombreux festivals dont la Berlinale. 

D'une durée de 100 minutes, ce film est une fable fantastique mise au service d'un récit réaliste: une réflexion sociale et philosophique baignée dans une atmosphère intrigante. La projection sera suivie d'une rencontre-débat avec le réalisateur qui travaille actuellement sur son prochain projet "Ailleurs". 

Mehdi Ben Attia est également membre du jury de la compétition officielle de cette édition, présidé Elise Larnicol, la comédienne française qui a fait ses débuts dans la troupe des Robins des Bois. Dans la section Medoc, qui focalise sur la vitalité et la diversité du genre documentaire, deux autres films tunisiens figurent dans la liste en l'occurrence "Boxe avec elle" de Latifa Doghri et Salem Trabelsi et "La femme à la caméra" de Karima Zoubir. Dans le cadre de ce festival, l'un des trois finalistes du concours de court métrages "Made in Med" Ahmed Hermassi sera présent avec son oeuvre "Le mur vous demande: ça va?". S'inspirant de la révolution tunisienne, le réalisateur met en scène le graffiti,un signe avant-coureur de la révolution abondamment utilisé durant les événements du 14 janvier 2011 et qui illustre unepage de l'histoire tunisienne en faisant déformais partie de l'univers visuel quotidien en Tunisie. 

Depuis 24 ans et 12 éditions, le festival propose de découvrir la production cinématographique des pays du bassin méditerranéen mais aussi de faire de cet événement une fête culinaire et artistiqueà travers l'organisation du "Marché méditerranéen" qui propose cette année, des saveurs du pays: thé à la menthe et des briks. Mais aussi d'autres richesses artistiques telles que le tatouage au henné.

Retrouver cette article sur lemag.ma

Commentaires

Pour ajouter un commentaire, veuillez s'authentifier à partir de la zone Connexion située à droite.

CSS Valide !