La banque norvégienne Storebrand lance avec succès un crédit immobilier halal

lemuslimpost.com -

Une banque norvégienne classique vient de lancer des prêts immobiliers sans intérêts, conformément aux prescriptions de la religion musulmane. Une offre qui a attiré, dès la première semaine, environ 300 prospects.

La Storebrand Bank a inauguré l’année 2017 avec une innovation majeure. Cette banque norvégienne a lancé un site web spécialisé pour sonder l’accueil réservé à un projet de nouveau produit : un prêt immobilier de type « halal », destiné notamment à ses clients musulmans ou autres réticents à s’engager dans un emprunt classique. Selon les préceptes de l’Islam, les prêts avec intérêts – l’usure – sont interdits. Une contrainte que la finance dite islamique contourne en proposant un autre mode de financement, par lequel l’institution financière achète le bien pour le compte du client, qu’il lui « loue » ensuite jusqu’à épurement de la dette. La propriété du bien lui est alors transférée. « Nous voulions rechercher un moyen de contourner un marché aux coûts de plus en plus élevés », a commenté le directeur de la communication de la banque, Bjorn Erik Saettem, au journal local Vart Land. « Le produit [que nous proposons] peut intéresser les jeunes, les nouveaux diplômés, ou des gens qui ne peuvent accepter les conditions classiques des prêts immobiliers pour des motifs religieux », a-t-il ajouté.

La finance islamique en plein essor en Europe

Et il faut croire que Storebrand a eu du flair : près de 300 personnes ont manifesté leur intérêt – part téléphone, emails ou via les réseaux sociaux – et demandé davantage de précisions. Un intérêt suscité par ailleurs par les encouragements donnés par Conseil islamique de Norvège et le groupe IslamNet, deux des organisations représentatives de la communauté musulmane dans le royaume scandinave. « Nous avons même été approchés par des conseillers financiers du Royaume-Uni et de Malaisie, disposés à nous aider pour peaufiner cette offre », a précisé Saettem. Néanmoins, les autorités norvégiennes n’envisage pas de manifester une quelconque flexibilité réglementaire. « Il n’est pas nécessaire de changer les règles pour procurer des avantages spécifiques à des groupes religieux », a ainsi justifié le ministre des Finances, Siv Jensen. D’autant que, selon le directeur de la communication de Storebrand, la banque a également recueilli des plaintes de la part de clients existants, certains ayant même brusquement cessé de recourir à ses services. Quoi qu’il en soit, cette innovation marketing démontre l’essor de la finance islamique dans les pays non musulmans depuis une dizaine d’années. En 2013, une banque londonienne, Al Rayan Bank, a commencé à offrir à ses clients des crédits islamiques et en 2015, la première banque 100% islamique KT Bank a ouvert ses portes à Francfort, en Allemagne.

Retrouver cette article sur lemuslimpost.com

Commentaires

Pour ajouter un commentaire, veuillez s'authentifier à partir de la zone Connexion située à droite.

CSS Valide !