Le Nigeria cherche des conseillers pour l’émission de son premier sukuk domestique  

agenceecofin.com -

Le Nigeria a lancé un appel à manifestation d’intérêt pour engager des firmes spécialisées dans le conseil financier et juridique ainsi que des sociétés fiduciaires pour l’émission de son premier sukuk domestique, a annoncé l’office nigérian de gestion de la dette (DMO) le 19 décembre.

L’office a précisé qu’il compte choisir des banques et une société d’émission pour assurer le rôle de conseillers financiers, un cabinet juridique pour la rédaction de l’ensemble des documents relatifs à l’opération et une société fiduciaire pour commercialiser le sukuk, indiquant que les offres doivent être soumises avant le 9 janvier.

Le Nigeria, dont l’économie a plongé en récession en raison de la chute des prix de brut sur le marché international, n’a pas encore déterminé la taille de son premier sukuk. L’émission de ces obligations islamiques se situe dans le cadre de la diversification des sources du financement du déficit budgétaire du pays.

La finance islamique est encore à ses premiers balbutiements au Nigeria bien qu’environ la moitié de la population de ce pays de 180 millions d’habitants soit de confession musulmane. En 2013, l’Etat d'Osun (Sud-Ouest) avait émis un sukuk d’un montant de 10 milliards de nairas (62 millions de dollars) mais aucune autre opération similaire n’a été depuis enregistrée. 

Retrouver cette article sur agenceecofin.com

Commentaires

Pour ajouter un commentaire, veuillez s'authentifier à partir de la zone Connexion située à droite.

CSS Valide !