Nouvelle-Zélande: L'attaque terroriste de deux mosquées fait au moins 49 morts

huffingtonpost.fr -

Deux mosquées de Christchurch, localité de l'île du Sud de la Nouvelle-Zélande, ont été la cible d'une attaque terroriste.

La situation est "critique" selon les autorités. Des policiers armés ont été déployés dans le centre de Christchurch vendredi 15 mars alors que la presse locale faisait l'état de fusillades dans deux mosquées de cette localité de l'île du Sud de la Nouvelle-Zélande. La première ministre Jacinda Arden a dénoncé une attaque terroriste et a annoncé que le pays relevait son niveau d'alerte à la sécurité à "élevé". Le bilan fait état d'au moins 49 morts et une quarantaine de blessés.

"La police répond à des informations sur des tirs dans le centre de Christchurch", a déclaré la police dans un communiqué. Les médias locaux ont fait état de nombreuses victimes dans une mosquée, ajoutant qu'une autre avait été évacuée. La police a ensuite confirmé qu'une autre mosquée avait bel et bien été prise pour cible.

Le bilan restait incertain après ces attaques terroristes, même si des témoins ont affirmé à Associated Press que plusieurs personnes étaient mortes. Ce que les autorités ont confirmé dans un second temps, la Première ministre annonçant 49 morts et une quarantaine de blessés, quelques heures après le drame.

"Il est clair qu'on en peut que décrire cela comme une attaque terroriste", a déclaré la Première ministre. "Pour ce que nous en savons, (l'attaque) semble avoir été bien planifiée".

 

 
Vidéo intégrée
7 News Sydney
 
@7NewsSydney
 
 

New Zealand: A gunman has opened fire at a mosque in Christchurch with witness reports that there are people laying on the ground and “blood everywhere”. Local media reporting 6 dead. Live coverage on @Channel7 & @7plus. https://7plus.com.au/live-tv 

 
512 personnes parlent à ce sujet
 
 
The Associated Press
 
@AP
 
 

BREAKING: Witness says many dead in mass shooting at mosque in New Zealand city of Christchurch. http://apne.ws/3Ivzotb 

Shots fired at or near mosque in the New Zealand city of Christchurch; police urge people nearby to...

WELLINGTON, New Zealand (AP) — Shots fired at or near mosque in the New Zealand city of Christchurch; police urge people nearby to stay indoors.

apnews.com
 
2 741 personnes parlent à ce sujet
 
 

La presse a également déclaré que des membres de l'équipe de cricket du Bangladesh était présents sur l'un des sites. Un joueur a cependant précisé que l'équipe "entière" était saine et sauve. Le commissaire Mike Bush a déclaré que toutes les écoles de la ville avaient été bouclées.

Un témoin a raconté à Radio New Zealand qu'il avait entendu des coups de feu et vu quatre personnes gisant au sol, "avec du sang partout".

Engins explosifs

Les autorités ont procédé à l'arrestation de quatre personnes, sans que l'on sache dans l'immédiat si le tireur comptait parmi elles. "Quatre personnes sont en garde à vue, trois hommes et une femme", a dit le commissaire Mike Bush, précisant que l'armée avait désamorcé des engins explosifs retrouvés sur les véhicules des suspects.

Par ailleurs, la police a demandé aux fidèles musulmans d'éviter les mosquées "partout en Nouvelle-Zélande". Jacinda Ardern, première ministre du pays, n'exclut pas qu'il y ait plusieurs auteurs.

"Ce qui s'est passé à Christchurch est d'une violence incroyable et sans précédent. Ceci n'a pas sa place à Nouvelle-Zélande", a-t-elle déclaré dans un tweet.

Jacinda Ardern
 
@jacindaardern
 
 

What has happened in Christchurch is an extraordinary act of unprecedented violence. It has no place in New Zealand. Many of those affected will be members of our migrant communities – New Zealand is their home – they are us.

 
20,6 k personnes parlent à ce sujet
 
 

 

Nouvelle-Zélande: L'attaque terroriste de deux mosquées fait au moins 49

ASSOCIATED PRESS

 

 

Nouvelle-Zélande: L'attaque terroriste de deux mosquées fait au moins 49

ASSOCIATED PRESS

 

 

Nouvelle-Zélande: L'attaque terroriste de deux mosquées fait au moins 49

ASSOCIATED PRESS

 

Plusieurs journalistes ont identifié l'auteur de l'attaque terroriste comme étant Brenton Tarrant. Ce dernier a diffusé en direct son acte sur Internet. Sur les images insoutenables (que Le HuffPost a choisi de pas publier), on peut voir l'assaillant tirer à bout portant à l'arme automatique sur plusieurs fidèles de la mosquée. Sur la plateforme Scribd, l'intéressé avait mis en ligne un manifeste sur le "grand remplacement", théorie islamophobe en vogue dans les milieux d'extrême droite à travers le monde.

La Nouvelle-Zélande est réputée pour sa faible criminalité. Dans ce pays, "l'usage d'armes à feu pour commettre des crimes reste un événement rare", écrit ainsi le département d'Etat américain dans ses conseils aux voyageurs.

Brenton Tarrant étant Australien, les services de sécurité australiens se penchent sur les liens possibles entre leur pays et cette attaque, a précisé le premier ministre australien, en offrant tout son soutien à la Nouvelle-Zélande.

"Les terribles conséquences d'un climat de haine et de division"

La communauté musulmane d'Australie, d'où est originaire le tireur, a publié un communiqué dénonçant une attaque terroriste et conseillant aux membres de la communauté musulmane d'être très vigilants dans les jours à venir. "Cet acte de terreur sur des adorateurs innocents est une atrocité et nous pleurons les victimes et leurs familles. Ce massacre d'aujourd'hui est le produit de l'islamophobie et de la marginalisation grandissantes des musulmans et rappelle à toutes les personnes concernées, y compris les dirigeants politiques et les médias, les terribles conséquences qu'un climat de haine et de division peut entraîner."

Paul Karp
 
@Paul_Karp
 
 

Muslims Australia (AFIC) statement on

 
237 personnes parlent à ce sujet
 
 

 

L'archevêque de Melbourne, Peter Comensoli, a quant à lui déclaré: "Le mal écœurant perpétré à Christchurch aujourd'hui a bouleversé nos amis de l'autre côté du Tasman. Avec tous les hommes de bonne volonté, mon cœur va aux victimes et à leurs familles".

Le rabbin Shmueli Feldman, du Conseil rabbinique australien et néo-zélandais, a déclaré "qu'une attaque contre un lieu de culte, visant sans discernement des civils, n'est qu'un pur mal", cite le Sidney Morning Herald.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a "fermement condamné" ces attentats et y voit un "nouvel exemple de la hausse de l'islamophobie".

Retrouver cette article sur huffingtonpost.fr

Commentaires

Pour ajouter un commentaire, veuillez s'authentifier à partir de la zone Connexion située à droite.

CSS Valide !