Retour à la liste des vidéos

Othmane Ibn Affane : Ce trait rare dans la personnalité d'Othman, que Dieu soit satisfait de lui

Dans ces enregistrements, le plus important pour moi est de vous décrire la personnalité de Othman afin que vous puissiez comprendre l’enchainement des événements qui ont marqué l’histoire. Personnellement, je cherche à vivre avec Othman via son histoire. L’histoire ne peut pas être comprise sauf si arrivez à dissimuler les grands traits de la personnalité de Othman. La position de Othman dans le conflit et comment il s’est fait tuer. Je vous décrirai la personnalité de Othman, et j’évoquerai ses qualités d’ascèse, d’adoration et de générosité.

Je vous ai déjà évoqué les qualités de Othman, et permettez-moi encore de vous de vous décrire de plus en détail les qualités qui ont fait distinguer cette personnalité unique. Je vous ai déjà parlé de sa générosité qui a atteint un très haut degré et que même le Prophète, que Dieu le bénisse en soit ébloui. J’ai évoqué ça dans l’histoire de l’armée d’Asra, la conquête de Tabuk. Et comme vous le savez, à l’époque, il y avait des moments où même ceux qui sont riches éprouvent un certain besoin en liquide ‘‘du cash’’ comme on dit de nos jours. Othman faisait l’exception vu ses compétences et son savoir-faire dans le commerce. Il prêtait aux autres de l’argent. Talha bin Ubaid Allah avait besoin de l’argent, alors Othman lui a emprunté un montant de cinquante mille dinars, vous imaginez cinquante mille dinars d’or ? C’est une somme énorme. On peut dire cinquante millions de riyals comme une dette. Talha a réussi son commerce et a rembourser cette somme de cinquante mille dinars. Cinquante mille dinars ?!!! Talha a rencontré Othman tout près de la mosquée, et lui a dit d’envoyer quelqu’un pour récupérer les cinquante mille dinars. Là Othman, que Dieu soit satisfait de lui, lui as : « Je vous offre cette somme pour votre prouesse, c’est argent est à vous ». C’est ainsi Othman, il éprouve une grande générosité, de la douceur et de la gentillesse. Les gens l’ont aimé non pas pour rien mais pour toutes ces qualités.

Parmi aussi ses exploits, il a participé à l’expansion de la Mosquée de Médine et la Grande Mosquée de la Mecque, la Moquée de Médine fut la première. Le Prophète, paix et bénédictions d’Allah soient sur lui, a constuit la Mosquée de Médine, et lorsque l’Islam s’est répandu et que l’effectif des fidèles a augmenté, le Prophète, que Dieu le bénisse voulait agrandir la mosquée. Mais comme la mosquée est bordée de maisons, le Prophète voulait à ce que quelqu’un achète cet espace avec son propre argent, ici Othman s’est précipité à la hâte pour qu’il achète tout ce terrain y compris les maisons qui se trouvent tout autour de la mosquée pour vingt-cinq mille pour faire grandir la mosquée. Quant à l’expansion de la Grande Mosquée, elle a eu lieu après la conquête de la Mecque par les musulmans. Après la conquête de la Mecque, le Prophète, que la paix et la bénédiction soient sur lui, a voulu agrandir la Grande Mosquée. Il a donc proposé à ce que quelqu’un achète ce terrain et les maisons adjacentes à la mosquée. Les grands commerçants se sont excusés car il s’agit bien d’une somme d’argent énorme. Othman avait acheté ce terrain pour dix mille dinars et l’a annexé à la Grande Mosquée. Donc, Othman avait l’initiative de faire recontruire les deux plus grandes mosquées : la Mosquée de Médine et la Grande Mosquée de la Mecque.

Ajoutez à cette qualité, une autre qualité spécifique pour Othman, que Dieu soit satisfait de lui, une qualité rarement trouvée chez les gens, c’est la pudeur. Permettez-moi de vous raconter une histoire et de la commenter. Un jour, avant même que le voile soit imposé aux femmes croyantes, le Prophète, que la paix et la bénédiction soient sur lui, a été chez lui à la maison avec sa femme Aisha, ils étaient recouvert tous les deux avec une couverture, une partie de la jambe du Prophète, que Dieu le bénisse, était à l’extérieur de cette couverture, ainsi qu’une partie de sa cuisse était visible. Abu Bakr est venu chez le Prophète, pour se renseigner, alors que le Prophète, que Dieu le bénisse restait sur cet état pour répondre Abu Bakr, cela fut de même pour Omar qui est venu demander quelque chose au Prophète, que la paix et la bénédiction soient sur lui. Le Prophète n’a pas bougé et il a répondu Omar. Mais quand Othman est venu, le Prophète, que la paix soit sur lui, s’est recouvert et s’est assis, et de même pour Aisha. Quand Othman est sorti, Aisha a été étonnée et a demandé pourquoi il s’est recouvert pour répondre aux besoins de Othman, le Prophète lui a répondu : « Othman est un homme timide, un homme de pudeur, et s’il me trouve dans cet état, il aura honte et j’avais peur de ne pas satisfaire ses besoins ». Quelle pudeur ! Othman est une personne très polie. Certes tous les compagnons sont polis, mais là je parle d’un très haut degré de politesse. Une politesse au-dessus de l’ordinaire, d’un degré élevé. Vous savez, les compagnons avaient l’habitude de rire, mais le Prophète, que la paix et la bénédiction soient sur lui, riait et quand il riait, il posait sa main sur sa bouche. Othman, que Dieu soit satisfait de lui, était aussi comme ça. Et même quand il se lavait, il gardait ses vêtements sur lui comme le prouvait Al Hassan bin Ali, que Dieu soit satisfait de lui. Othman disait de lui-même : « je n’ai pas commis d’adultère dans la Jahiliyya et dans l’Islam. Dans l’Islam, j’éprouve plus de pudeur ».

La pudeur est une caractéristique originale de Othman, c’est l’une des qualités la plus marquante de sa personnalité. Le Prophète, que la paix et la bénédiction soient sur lui, disait en faveur de Othman: « le plus modeste de ma nation est Othman ». C’est vrai, les compagnons se distinguent entre eux par des traits de caractères spécifiques. Prenons l’exemple de Al-Faruq, il est réputé par sa force et il sait bien fait la distinction entre la vérité et le mensonge, et c’est pour cela qu’on l’a surnommé Al-Faruq. Abu Bakr s’est distingué par son honnêteté. Othman est connu pour sa générosité et par sa pudeur. Nous parlons ici de la pudeur ou de la modestie. Une personne modeste refuse et évite tout ce qui est laid, et va au-delà même des choses qui ont des soupçons et qui peuvent blesser les sentiments. C’est ainsi Othman, que Dieu soit satisfait de lui.

Commentaires

Pour ajouter un commentaire, veuillez s'authentifier à partir de la zone Connexion située à droite.

Top 5 du mois

CSS Valide !